Alcool et permis probatoire

En France, il est interdit de conduire avec une alcoolémie supérieure à 0,2 g/l pour les permis probatoires.

Désormais c’est 0,2 g d'alcool par litre de sang

Désormais, le taux d’alcool autorisé est 0,2 g/l pour tous les permis probatoires. La réglementation s’applique à tous les jeunes conducteurs pendant :

3 ans après l’obtention du permis, la perte de 12 points ou l'annulation de son permis
2 ans si le permis a été obtenu dans le cadre de la conduite accompagnée.

0.2 g/l, c'est zéro verre d'alcool car dès le le 1er verre, ce seuil peut-être dépassé.

Quelles sont les sanctions ?

Les jeunes conducteurs contrôlés avec un taux d’alcoolémie supérieur ou égal à 0,2 g/l encourent :

un retrait de 6 points sur leur permis.
une amende forfaitaire de 135 €.
une immobilisation du véhicule.

Pourquoi les conducteurs novices ?

Les accidents de la route sont 
la 1ère cause de mortalité et de handicap des 18-25 ans et dans un 1/4
 de ces accidents, une alcoolémie excessive en est la cause. 
Un conducteur novice a 4 fois plus de risques d’être impliqué dans un accident mortel.
Les conducteurs novices sont impliqués dans 24% des accidents mortels.

Et en Europe ?

21 pays européens sont déjà adopté une alcoolémie légale inférieure à 0.5 g/l, soit pour leurs conducteurs novices, soit pour tous.

Si on prend l’exemple de l’Allemagne*, dès la première année 
de l’adoption de cette mesure 
la mortalité routière a diminuée de 17% chez les 18-21 ans.

* Source : BAST - Institut de recherche allemand pour la sécurité routière

Source http://www.securite-routiere.gouv.fr/connaitre-les-regles/reglementation-et-sanctions/alcool